fbpx

Comment rédiger un cahier des charges pour votre site Internet ?

Votre étude de marché est prête ? Grâce aux questionnaires, tous les voyants sont au vert ? Super ! Il est maintenant temps de donner vie à votre projet. Le cahier des charges est un outil indispensable pour vous assurer que votre site internet ou votre application soit conforme à votre vision, votre stratégie et vos recherches.

1. Un cahier des charges, c’est quoi ?

Selon la définition, un cahier des charges est un document qui doit être respecté durant la conception d’un projet.

Dans cet article, je parlerai plutôt de cahier des charges fonctionnel. Si vous me le permettez, je l’appellerai CDCF 😉

Qu’est-ce qu’un CDCF ? Il s’agit d’un document qui formalise un besoin, en détaillant les fonctionnalités attendues d’un produit ou d’un service ainsi que les contraintes auxquelles il est soumis.

Dans le jargon informatique, on parle également de user story. Personnellement, c’est un terme que je n’utilise pas.

Voici comment je différencie le cahier des charges et le CDCF :

  • Un cahier des charges stipule ce qui doit être fait et comment ça doit être fait.
  • Un CDCF répertorie les fonctionnalités à développer mais laisse de la latitude sur les moyens à mettre en oeuvre pour y parvenir.

Concrètement, je ne vais pas expliquer à l’agence de développent web ou au freelance dans quel langage ils doivent coder mon application. Par contre, je vais leur faire part clairement des fonctionnalités que j’attends :

  • « Les utilisateurs de mon application doivent avoir accès à un espace personnel et sécurisé »
  • « Les restaurateurs doivent renseigner leur plat du jour »
  • « Easy Lunch doit accéder à un tableau de bord avec les statistiques suivantes… »

Vous avez compris le principe ? Passons donc aux choses sérieuses 😉

2. Quels sont les objectifs du cahier des charges ?

Le cahier des charges est indispensable, primordial, essentiel, obligatoire quelle que soit la personne qui va développer votre solution.

Si vous êtes développeur et que vous vous chargez des développements, le CDCF vous permettra de mettre de l’ordre dans vos idées. Il vous donnera alors une ligne directrice. Et vous permettra donc de mieux visualiser mentalement ce que vous avez à produire.

Le CDCF est encore plus important si vous avez recours à une tierce personne. Que ce soit une personne de votre entreprise (votre associé) ou un prestataire externe, cette personne ne possède pas votre vision.

L’objectif du cahier des charges est donc de retranscrire précisément ce que vous souhaitez. Vous devez écrire noir sur blanc ce que vous attendez des personnes qui vont développer votre solution. Vous ne devez donc rien laisser au hasard. C’est vous qui portez le projet et qui le connaissez le mieux.

Le développeur n’est pas compétent pour déterminer les fonctionnalités principales à développer car il ne possède pas votre connaissance du marché et ne sait pas ce qu’attendent vos clients.

Imaginez si j’avais dit à mon développeur : « Je veux une application mobile où les utilisateurs commandent et payent avant de se rendre au restaurant. Tu me fais ça et on se revoit dans deux mois quand tu auras fini ! »

Je ne suis pas certain que le résultat aurait répondu à mes attentes 😉

Voyons donc maintenant les éléments nécessaires dans un CDCF.

3. Les éléments à traiter dans le cahier des charges

Un CDCF peut-être relativement long en fonction de votre projet et du niveau de détail. Le mien faisait plus d’une vingtaine de pages avec les annexes. Voici les éléments qu’il doit absolument contenir :

Parlez de votre entreprise. Ce que vous faites. Vos outils de communication existants. Votre concurrence.

Parlez de votre projet de site web ou d’application. Quels sont les objectifs ? Quelle est votre cible ? Qui sont les utilisateurs ? Qui rédigera les contenus ?

Parlez de la prestation que vous attendez de manière générale :

  • Site web ou application ?
  • Site mobile ou site responsive ?
  • Une seule langue ou plusieurs ?
  • Sur quel hébergeur ?
  • Souhaitez-vous des statistiques de suivi ?
  • Avez-vous déjà un nom de domaine ?
  • Les mots clés de votre concept.

Spécifiez bien que vous souhaitez être le propriétaire du code qu’ils vont développer pour vous. Intégrez un calendrier prévisionnel (que vous réajusterez selon leurs remarques).

Parlez ensuite plus spécifiquement de votre projet. Donnez leur le plan de votre site / application. Et surtout, faites part des fonctionnalités attendues pour chacun de vos utilisateurs. Indiquez les fonctionnalités principales que vous avez identifié grâce aux questionnaires. Triez et faites apparaître uniquement les fonctionnalités les plus importantes. Par exemple dans le cas d’Easy Lunch :

  • Le client doit pouvoir trouver un restaurant, commander ses plats, payer ses plats et créer un compte
  • Le restaurateur doit pouvoir renseigner ses plats du jour, récupérer ses commandes et recevoir ses paiements
  • Easy Lunch doit disposer d’éléments statistiques et créer des restaurants

Ensuite je vous invite à insérer des annexes avec plus de détails.

Vous remarquez donc encore une fois la technique de l’entonnoir. Mettez bien le cadre en place et ensuite spécifiez vos attentes.

Si vous souhaitez un exemple de cahier des charges, contactez-moi par mail ou par commentaire et on verra ce qu’on peut faire 😉

4. Expliquez pourquoi vous demandez ces fonctionnalités

Si j’ai une recommandation à vous faire, c’est d’expliquer ce que vous demandez. C’est une des erreurs que j’ai faites. Ne pas expliquer suffisamment à l’agence qui a développé l’application pourquoi je demandais telle ou telle fonctionnalité. Je suis parti du principe que de toute façon elle ferait ce que j’avais demandé.

Malheureusement ils ont donc pris quelques libertés et c’est bien fait pour moi 😉 

Voici un exemple de conversation que j’ai pu avoir avec le développeur de l’agence :

Moi : « Super pour l’espace restaurateur. En ce qui concerne la saisie des plats du jour, où en es-tu ? »

Le développeur : « Ah oui, ça je ne l’ai pas fait, je ne voyais pas l’intérêt. « 

Moi (dans ma tête) : « Ah oui d’accord, en tant qu’expert de la restauration, tu dois probablement avoir raison 😉 »

Un peu de mindset. Il faut toujours prendre la responsabilité de ce qui nous arrive. Donc si le développeur a réagit de cette manière, c’est parce que je n’ai pas été suffisamment clair au départ.

Expliquez toujours ce que vous demandez. Que ce soit pour le CDCF ou dans le vie de tous les jours. Vous aurez plus de résultats en expliquant à votre interlocuteur pourquoi vous lui demandez de faire une action. Je développerai cette technique dans un article sur les expériences sociales.

À retenir

Le cahier des charges est une étape fondamentale dans votre projet de start-up. Ne négligez surtout pas cette étape. Assurez-vous que les personnes qui vont donner vie à votre idée aient bien compris votre vision. Expliquez ce que vous attendez pour qu’elles comprennent vos demandes.

Laissez-leur cependant de la latitude dans leur manière d’accéder au résultat que vous demandez. Dites leur simplement ce que vous attendez et pourquoi vous attendez ça. Et laissez les donc s’occuper du « Comment » car ce sont elles les professionnelles du développement.

Le cahier des charges n’est que la première étape de vos rapports avec votre prestataire ou votre associé. Il faut ensuite mettre en place un suivi efficace qui convienne aux deux parties. Et qui vous permet donc de rester sur la bonne route. Ne vous inquiétez pas, nous verrons cela bientôt 😉

Questions

Avez-vous déjà rédigé un cahier des charges ? Avez-vous des techniques ou des astuces à partager ? Si j’ai oublié des points importants, faites le moi savoir !

À bientôt 🙂

Reçois mes 3 meilleurs conseils pour améliorer ta gestion du temps dès aujourd'hui

Laisser un commentaire

Fermer le menu

REÇOIS MES 3 MEILLEURS CONSEILS POUR AMÉLIORER TA GESTION DU TEMPS DÈS AUJOURD'HUI


Adresse email
Prénom
Votre adresse mail est en sécurité avec moi. Je hais les spams autant que vous.